Alain Passard Et Le Maho Nabé

"De la douceur, de la douceur, de la douceur!": le célèbre poème de Paul Verlaine illustre parfaitement la rencontre entre le chef triplement étoilé Alain Passard et le Maho Nabé de Tiger. Ce n’est pas sans émotion, ni sans quelque crainte, que Tiger a demandé au Chef Passard de bien vouloir essayer le premier prototype du Maho Nabé. Quand le Chef a testé ce "pot magique", , son retour en direct des cuisines de l’Arpège a suscité la joie de tous ceux qui, à Osaka, travaillaient depuis plusieurs années à sa conception et sa mise au point: "Quelle merveille cette cocotte ! Je fais une autre ratatouille!".

Depuis cette première rencontre, les recettes se sont multipliées, une pour chaque saison et d’autres encore pour les Fêtes. Le grand cuisinier ne se lasse pas de découvrir cuisson après caisson la façon dont, sur le feu comme hors du feu, le Maho Nabé révèle les saveurs des fameux légumes de ses jardins comme les fumets des viandes et des poissons.